L’édition 2018 du Forum Cargo de Paris-Charles de Gaulle s’est tenue le 12 décembre à la Maison de l’Environnement et du Développement Durable de l’aéroport parisien à l’invitation de Marc Houalla, Directeur de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle.

Un secteur dynamique et concurrentiel

 “Nous maintenons en 2017 notre 10ème place mondiale dans le classement ACI des tonnages de Fret avec une croissance de 2,8% (évol.2017/2016), 2,19 millions de tonnes de trafic cargo en 2017, et une place de 1er aéroport européen, juste devant Francfort”. Marc Houalla, Directeur général adjoint, Directeur de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle

Marc Houalla a notamment rappelé le dynamisme du secteur, la place de leader européen de la plateforme de Paris-Charles de Gaulle et est revenu sur les partenariats du Groupe ADP avec des acteurs majeurs du cargo mondial : lancement officiel de l’ACFA (4 avril), partenariat avec Hong Kong (21 juin) et signature de l’accord 100% cargo avec l’aéroport de Dallas Forth Worth (17 octobre).

La Cargo City de demain 

L‘activité cargo participe totalement à la compétitivité de Paris-CDG, et le schéma directeur immobilier cargo élaboré en 2011, décliné depuis lors en une offre immobilière diverse, cohérente, et réalisée en investissement Groupe ADP, a prouvé sa résilience, son adaptabilité et son attractivité face à une concurrence locale et internationale qui s’intensifie toujours d’avantage” Edouard Mathieu, Responsable du Développement Immobilier, Groupe ADP

Débuté en 2011, le réaménagement de la zone de fret nommée « Cargo City », est devenu un lieu unique de création pour 60 000m2 de nouveaux programmes 100% cargo entièrement occupés.

Grégoire Soulié, responsable du centre fret G1XL chez Air France Cargo a ensuite développé les axes de travail destinés à l’outil industriel de l’activité cargo : renforcement des infrastructures du Hub, en augmentant la fluidité par notamment la polyvalence d’un quai d’entrée, l’ajout de 2 quais de sortie, la réversibilité des quais de sorties et le convoyage automatisé en entrée.

Les automates de G1XL vont également être améliorés sur “le principe de Waze” afin de prendre le chemin le plus court en fonction des opérations en cours“. Grégoire Soulié

Luc Larrieu-Sans, responsable Transports Internationaux, La Poste,  a rappelé quant à lui le rôle majeur de La Poste dans un contexte de forte croissance mondiale du e-commerce. La Poste continuera d’adapter en 2019 ses infrastructures en spécialisant les 3 établissements de Paris-Charles de Gaulle (PIAC, HUB et Cargo 8).

Le Chef d’escadron Christophe Grenèche, Commandant de la GTA, Paris-Charles de Gaulle et Paris-Le Bourget a fait état des effectifs placés sous sa responsabilité et évoqué le rôle grandissant de la GTA dans la zone cargo. A ce jour, la GTA (Gendarmerie des Transports Aériens) dispose de 210 personnels côté piste (vs 1000 GTA totale) pour 3 brigades. Depuis le 1er juillet 2017, la GTA est en charge de la zone de fret côté piste et côté ville : missions de police administrative (sûreté des PIFs, PARIF) et de police judiciaire (AT, vols, enquêtes,…).

Avancer ensemble

Outre sa communication avec les autres SCE (services compétents de l’Etat) et les acteurs privés, le Chef d’escadron Grenèche a souligné la contribution au développement économique de la plateforme par une sécurisation optimale des zones côté piste et côté ville.

Info GTA / gestion des alertes :

Horaires administratifs : 01 74 37 74 50

H24/ 7/7 / 01 48 62 17 00

Préparez-vous au Brexit avec la douane

Rachel Bellegy, Conseillère Brexit auprès du Directeur général des Douanes et Droits indirects, est venue exposer de quelle manière la douane et les acteurs publics se préparent au projet d’accord de retrait du Royaume Uni et ce quel que soit le scénario advenu au soir du 29 mars 2019, minuit (heure de Bruxelles). La ratification du projet d’accord de retrait organise la manière dont les opérations douanières seront traitées avec notamment l’existence d’une période transitoire de 18 mois pendant laquelle, le Royaume Uni, sorti de l’Union Européenne, continuera de bénéficier des dispositions de l’Union douanière et du marché intérieur. Dans le cas d’un scénario contraire, le Royaume Uni sortirait de l’UE et deviendrait un Etat Tiers dans l’attente d’un possible accord de libre-échange.

Etre prêts le Jour J

La douane, garante de dispositions de droits communautaires ( droits de douane), a pris bien en amont des mesures de préparation à l’accord, pour être le jour J, en capacité d’ouvrir une frontière fluide, efficace et gardienne de la sécurité du territoire douanier national , des consommateurs, et des intérêts financiers de l’UE. Elle s’est engagée par ailleurs à accompagner les opérateurs économiques du maritime, routier et aérien (aéroport = lieu de transit de tiers passagers) avec la mise à disposition d’une information institutionnelle sur les sites interministériels et via depuis le 1er décembre : Brexit pratique

Rôle de l’Etat dans l’action cargo

Dernière intervention, celle de Alan Huet(*) pour rappeler l’intérêt majeur de l’Etat pour le développement du cargo aérien en France, n° 1 européen des marchandises exportées par avion (30 % de l’export total France) et du transport de produits de luxe, animaux et produits des industries de pointe à haute valeur ajoutée.

Les missions de l’Etat dans le domaine du cargo aérien :

– sûreté et sécurité (local)
régulation économique (national)
attribution des droits de trafic (international)
– limitation des nuisances sonores

Ces  axes d’intervention permettent  à l’Etat de répondre à des enjeux très larges, du local au géostratégique (droits de trafic) voire environnemental avec son action de limitation des nuisances sonores auprès des riverains.

L’ACFA semble résolument l’instance à privilégier pour porter d’une voix commune les intérêts de la profession auprès des pouvoirs publics.

La limitation des nuisances sonores de nuit sont indissociables du développement du fret”  (*) Alan Huet, Ingénieur des Ponts, Eaux et Forêts, auprès de la DGAC.

Loading...