Le shopping est devenu une composante clé du voyage, voire du choix de la destination. Le Groupe ADP s’est engagé dans une stratégie commerciale ambitieuse pour que l’expérience dans les boutiques des plateformes parisiennes soit un avantage concurrentiel pour Paris et le Groupe ADP.
Le point sur l’offre commerciale de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle après un 1er trimestre 2018 boosté par l’ouverture de nouveaux espaces portant haut les valeurs de The Ultimate Parisian Shopping and Dining Experience !

Une offre unique autour de marques phares

Derrière le positionnement marketing, The Ultimate Parisian Shopping Experience s’appuie sur la présence de marques iconiques et sur un design des espaces adapté aux attentes des passagers.
Imaginé pour créer une expérience de shopping qui rappelle Paris, le nouveau design  s’organise autour de la présence des grandes maisons françaises (Chanel, Dior, Hermès, Cartier, Ladurée,…) et des plus grandes marques internationales comme Gucci, Prada, Mango, Expresso…

Ladurée / Terminal 2E

CDG, dans les coulisses du gastro

Au-delà de grandes marques internationales fortement demandées par les passagers comme Starbuck’s ou Mc Donald’s, Groupe ADP propose son offre The Ultimate Parisian Dining Experience , avec de grandes marques et des restaurants de très grands chefs français tels que Gilles Epié, Guy Martin, Michel Rostang ou des cafés originaux à l’image du Café Cubiste & Espace Musées du Hall M du Terminal 2 E à Paris-Charles de Gaulle.

I love Paris by Guy Martin / Terminal 2E

Un 1er trimestre très shopping (et) dining !

  • Parfumerie Cosmétiques New Age (T2E, hall K) le 20/03/18
    Beauté New Age (espace) (T2E, isthme) le 28/03/18
  • Victoria’s secret (T2F) le 29/03/18
  • Marks & Spencer (T1, niveau 5) le 04/04/18
  • Starbuck’s (T1) le 25/01/18
  • Le French Taste (T2F2) de Guy Martin le 22/03/18
  • Le Teppan (T1, niveau 2) de Thierry Marx le 29/03/18

Le chiffre de l’offre commerciale (Groupe ADP)

Le chiffre d’affaires des activités commerciales (loyers perçus sur les boutiques côté pistes et côté ville, les bars et restaurants, les activités banques et change et les loueurs de voitures ainsi que le chiffre d’affaires lié à la publicité) est en hausse de 2,2 % en 2017, à 459 millions d’euros.